UMR CNRS 6144
Génie des Procédés Environnement et Agroalimentaire
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
GEnie des Procédés
Environnement - Agroalimentaire
GEPEA > Projets > Valorisation des macroalgues par extraction de...

Valorisation des macroalgues par extraction de molécules bioactives

Introduction/contexte

La plupart des algues invasives subissent peu ou pas de valorisation et finissent en décharge lorsqu’elles échouent sur les plages. Cependant, un meilleur bénéfice écologique pourrait être atteint par l’association de différentes voies de co-valorisation et l’utilisation totale de la biomasse. En effet, ces ressources abondantes et sous-exploitées constituent un réservoir de molécules bioactives dont les domaines d’application sont nombreux en agro-alimentaire, cosmétique, pharmaceutique.

A titre d’exemple, parmi les applications en cours, on présente ici le cas de l’extraction et de la purification des composés phénoliques (phlorotannins) contenus dans l’algue brune invasive Sargassum muticum.

Objectif du projet

Les phlorotannins, composés phénoliques, sont des métabolites à activité antioxydante qui se trouvent en concentrations relativement élevées dans les algues brunes. Le but de cette étude est d’améliorer le prétraitement et de proposer des techniques d’extraction innovantes et respectueuses de l’environnement de façon à obtenir une meilleure sélectivité dans l’extraction des composés phénoliques de Sargassum muticum.

(Ce travail a été réalisé dans le cadre de la thèse d'Anaëlle Tanniou co-encadrée par V. Stiger, N. Bourgougnon et L. Vandanjon)

Resultats

Il a été démontré que le travail préparatoire avant extraction et la méthode de conservation ont une grande importance sur la qualité de l’extraction. La lyophilisation permet d’atteindre les meilleurs rendements d’extraction tout en préservant les activités antioxydantes des composés phénoliques extraits. Le choix du solvant est lui aussi primordial : l’acétone ou le méthanol donnent les meilleurs résultats mais on a réussi  à obtenir de bonnes performances en utilisant des solvants présentant moins de risques pour l’environnement.

Afin d’accroître la vitesse d’extraction, on a évalué plusieurs procédés dont l’Extraction de Partage Centrifuge (CPC). Les résultats montrent tout l’intérêt de cette dernière technique qui permet de réaliser l’extraction en quelques minutes au lieu de plusieurs heures en extraction solide-liquide classique.

Les extraits obtenus pourront ensuite être fractionnés sur membranes afin de les raffiner et d'isoler les classes de molécules les plus actives.

Publications

A.Tanniou, L. Vandanjon, V. Stiger et al. (2011). Phenolic compounds from the brown macroalgae Sargassum muticum: effect of conditionning treatments and extraction processes on 1H NMR metabolic profiles, total phenolic content and antioxidant activities. Congrès Alg’n Chem, 7-10 nov. 2011, Montpellier (France)

Projets