UMR CNRS 6144
Génie des Procédés Environnement et Agroalimentaire
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
GEnie des Procédés
Environnement - Agroalimentaire
GEPEA > Axes de recherche > Ingénierie de l'Energie > Stratégie d’utilisation de l’énergie

Stratégie d’utilisation de l’énergie

L'efficacité énergétique constitue aujourd’hui un des enjeux prioritaires pour différents secteurs industriels comme l’agroalimentaire ou encore le bâtiment. C’est une opportunité pour proposer des solutions de rupture technologique. Dans ce contexte, nos objectifs sont de :

  • développer de nouveaux procédés multi-énergies,
  • élaborer de nouvelles stratégies pour adapter les sources aux besoins.

 

Stratégie d’utilisation de l’énergie à l’échelle des procédés

A l’échelle des procédés, la majeure partie de nos travaux concernent les traitements thermiques et frigorifiques de produits alimentaires. Par des stratégies innovantes et des procédés multi-physiques, il s’agit de minimiser la consommation énergétique tout en garantissant des qualités de produits égales ou supérieures à celles obtenues avec des techniques conventionnelles. Un des challenges des procédés multi-énergies réside dans la gestion des sources énergétiques au cours du temps. Notre démarche scientifique s’appuie sur la modélisation des phénomènes multi-physiques et l’élaboration de lois de commandes.

 

Stratégie d’utilisation de l’énergie à l’échelle du territoire

L’optimisation à l’échelle du procédé n’est pas toujours le seul angle d’attaque, il est également nécessaire de réfléchir à la stratégie d’utilisation de l’énergie à des échelles plus larges tels un atelier, un site industriel, un bâtiment ou encore une ville. Les systèmes de production et de distribution d’énergie à l’échelle territoriale, sont également traités (réseaux de chaleur multi-énergies ; valorisation énergétique d’effluents agricoles). Une partie de ces travaux est le support de collaborations avec d’autres laboratoires dans le cadre de l’IRSTV (Institut de Recherche en Sciences et Techniques de la Ville, FR CNRS 2488), sur l'évaluation interdisciplinaire des impacts environnementaux des actions sur la mobilité urbaine et de leurs conséquences socio-économiques.