UMR CNRS 6144
Génie des Procédés Environnement et Agroalimentaire
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
  • visuel-bandeau
GEnie des Procédés
Environnement - Agroalimentaire
GEPEA > Axes de recherche > Bioprocédés et Séparation en Milieu Marin

Bioprocédés et Séparation en Milieu Marin

Responsable : Pr Jérémy PRUVOST

Co-responsables : Pr Patrick BOURSEAU et Pr Gérald THOUAND

L'objectif de cette thématique est l'étude des procédés permettant la valorisation des micro-organismes photosynthétiques et des co-produits de la pêche. La dépollution et le recyclage des eaux sont également abordés dans cette thématique.

 

 

Les problématiques scientifiques concernent, d'une part l'influence des cisaillements, des transferts (lumière, matière) et du mélange sur les performances du procédé et d'autre part, la modélisation des procédés en vue de leur contrôle. Le premier aspect développé dans cette thématique concerne l'ingénierie des photobioréacteurs dédiés à la culture de la biomasse ou à la production de métabolites secondaires, comme l'hydrogène, les lipides et les pigments (programmes CNRS et Région, ANR) par exemple. La problématique intègre aussi le forçage physiologique des micro-organismes. Le second aspect est lié aux procédés de séparation par techniques à membrane : ils sont utilisés pour la maîtrise de la qualité des eaux (aquaculture, eau de mer, eaux grises à bord), pour la concentration de la biomasse, l'extraction et le fractionnement de composés naturels spécifiques. Dans ce dernier cas, sera également utilisée la chromatographie de partage centrifuge, objet d'un développement particulier au laboratoire. L'équipe est engagée dans différents programmes européens (Agence Spatiale Européenne, Seafoodplus 6ème PCRDT, Valbiomar-Interreg).

 

Depuis janvier 2008, une nouvelle thématique liée aux biocapteurs et à la biodégradation a été intégrée à l'axe.

 

 

L'axe BSMM coordonne également le programme GESTION DURABLE PSDR (déchets, coproduits, halieutique, mer, marin, valorisation, déchets, sous-produits, coproduits, filière pêche) associant 4 régions maritimes de la façade atlantique (Basse Normandie, Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes).

 

La fédération CNRS IUML (Institut Universitaire de la Mer et du Littoral) se compose de 17 équipes de recherche regroupant 450 enseignants-chercheurs, chercheurs, ingénieurs de l’Université de Nantes, du CNRS, d’IFREMER, de l’Ecole Centrale de Nantes, de l’Université du Maine et de l’Université d’Angers.

80 permanents sont habilités à diriger des recherches et 130 doctorants préparent leur thèse à l’IUML.

Les locaux s’étendent sur plusieurs sites de l’Université de Nantes, du Centre Ifremer de Nantes et de l’Ecole Centrale de Nantes.

Organigramme de la fédération: Pascal JAOUEN (Université de Nantes, UMR CNRS 6144) est directeur de l’IUML. Philipp HESS (Centre Ifremer de Nantes) & Patrice GUILLOTREAU (EA LEMNA, Université de Nantes) en sont les directeurs-adjoints.

Les axes de recherche collaborative - interdisciplinarité:

 

 

 

Crédits photos : Pascal Goetgheluck